Règle d’or pour que notre cerveau fabrique continuellement des neurones

//Règle d’or pour que notre cerveau fabrique continuellement des neurones

Règle d’or pour que notre cerveau fabrique continuellement des neurones

 

neurone-3Règles d’or pour que notre cerveau fabrique continuellement des neurones

Ci-dessous, 6 règles a adopter pour un renouvellement de nos neurones

1-Bannir

Autant que possible, bannir les somnifères et les anxiolytiques.

2- Bouger 

Il est impératif de lutter contre la sédentarité car nos muscles en lien avec le système nerveux agissent sur le cerveau et particulièrement sur les cellules souches. Moins nous bougeons plus nous ralentissons la production de nouveaux neurones.

3- Avoir une vie sociale régulière

Lorsque nous sommes en contact avec autrui certaines zones du cerveau sont engagées. C’est la partie appelée « cerveau social » .Nos émotions sont plus actives lorsque nous sommes en relation avec d’autres (empathie, sympathie, amitié, partage,….)

4- Fuir absolument la routine

Notre cerveau se nourrit du changement, des nouveautés, l’apprentissage,… La stimulation provoquée par le changement entraîne les cellules souches à produire de nouveaux neurones. Donc quelque soit l’âge il faut continuer d’apprendre, de comprendre, d’innover, découvrir,…

5- Attention malgré tout à l’avalanche d’informations

Comme indiqué ci-dessus, le cerveau est malléable à l’information ce qui incite celui-ci a créer de nouvelles connexions. Mais trop d’informations, comme nous pouvons en avoir maintenant, sont-elles judicieuses ? D’après les spécialistes en neuroscience le trop d’informations ne produit pas beaucoup de neurones en plus. Ce n’est pas la quantité d’informations qui est importante c’est sa qualité. Votre cerveau va juste imprimer les choses utiles. Exemple : Vous regarder à la TV un reportage ou une émission scientifique. Quelques jours après dans une conversation un sujet similaire est abordé, comment les choses vont-elles se passer ? Figue toi que j’ai vu une émission traitant d’un sujet similaire et bien il disait …..

Vous avez retenu seulement quelques idées clés du reportage ( un reportage de une heure. Vous saurez seulement en parler 5 min.). Pire un cerveau bombardé de trop d’informations risque à terme de produire de l’anxiété.

Donc se concentré sur l’utile et se débarrasser du futile.

6-Soigner le micro-biote

Mais que peu bien avoir notre intestin avec notre cerveau ?

Et bien notre cerveau et notre intestin sont en communication permanente, il est même dit que notre intestin est notre deuxième cerveau.

Très récemment, les neurosciences, associés avec la microbiologie, ont démontré que le flore intestinale communique effectivement avec le cerveau. Notre alimentation est donc elle aussi très importante. Alimentation variée,saine, incite à la prolifération de certaines espèces bactériennes concourant à la prolifération de neurones.

A l’inverse une alimentation non variée, riche en sucres, en graisses, favorise la prolifération de bactéries inadéquates et qui ne permettra pas aux cellules souches de produire de nouveaux neurones et ce quel que soit l’âge.

Des chercheurs ont fait un test avec des souris et voici le résultat :

Le placement en cage, seule sans congénères, aseptisée, une nourriture in-variée, sans objets  découvrir ou a explorer. Résultat: après 3 semaines la production de nouveaux neurones à diminué de 50% . Si cette souris est stressé par cette situation sa production de nouveaux neurones pourrait tomber à zéro.

La même souris placée dans un univers enrichi, avec d’autres souris, une roue pour qu’elle puisse faire de l’exercice, une nourriture saine et équilibrée et en quelques semaines cette souris a une production de neurones multiplié par trois.

C’est la recette pour vivre le plus longtemps possible avec un cerveau qui fonctionne bien !

By | 2017-10-09T15:52:37+00:00 décembre 25th, 2016|Articles|0 commentaire

About the Author:

Laisser un commentaire